L'Atlas Ponant

L’Atlas Ponant recense les recherches archéologiques sous-marines collectées par l'Adramar, association pour le développement de la recherche en archéologie maritime située à Saint-Malo en Bretagne, sous la tutelle du DRASSM et auprès des collaborateurs. Il dresse un inventaire des biens culturels maritimes découverts sur les côtes de l'Arc atlantique, des collections archéologiques et des sources textuelles et iconographiques. Cet Atlas valorise la mémoire des côtes françaises, des Hauts de France à l'Aquitaine en passant par la Bretagne.

L’Atlas Ponant fait surgir des profondeurs la petite et la grande histoire qui façonnent l’identité de ces territoires et de ces peuples de l’océan. Véritable musée virtuel, son rôle est de rendre accessible le patrimoine immergé et de contribuer à sa préservation. Il s'adresse à tous les publics : scientifiques, étudiants, passionnés, enfants, simples curieux… Initié en 2005 par l’Adramar, l’Atlas Ponant est le fruit d'une étroite collaboration entre archéologues, historiens, archivistes et passionnés de plongée. Il a été réalisé sous l’autorité du DRASSM* qui a mis à disposition des données issues de l'inventaire des biens culturels maritimes et définit les critères de leur exploitation. Inauguré en 2010, il a été valorisé sur le plan européen grâce au projet Atlas des 2 Mers en créant un géoportail européen (Belgique, Angleterre, France). En 2018, l’Adramar lauréate de l’appel à projet “Neptune“ de la Région Bretagne réactualise l’Atlas Ponant. Le projet “Neptune“ de la Région Bretagne, a pour ambition de faire du patrimoine archéologique sous-marin, subaquatique et de l’estran, un levier de développement pour la Bretagne, en accompagnant les actions de valorisation du patrimoine maritime breton.

*Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-marines / Ministère de la Culture

À propos de l’Adramar

Créée en 1993, l’Association pour le Développement de la Recherche en Archéologie MARitime (Adramar) est un acteur majeur de l’archéologie sous-marine. Elle a pour mission l’étude, la valorisation, la protection de sites archéologiques submergés. Elle est située à Saint-Malo en Bretagne (France). Intervenant sous la tutelle du DRASSM et avec le soutien des collectivités territoriales, l’Adramar est une association loi 1901 à but non lucratif, reconnue d’intérêt général et habilitée à recevoir des dons éligibles à la réduction d’impôts.

Recherche

L’Adramar mène des programmes de recherche, exerce un rôle d’assistance et de conseil, assure des prospections et des fouilles, intervient dans le cadre d’études d’impacts, d’inventaires et d’études de biens culturels maritimes en collaboration avec l’État, le CNRS, les Universités, les Collectivités et les Musées. L’association dispose d’un navire de recherche Hermine-Bretagne de 18 mètres, dédié à l’archéologie sous-marine.

Transmission

L’association assume, parallèlement à ses missions scientifiques, une mission de médiation culturelle à destination de tous les publics. Ainsi, elle favorise la connaissance, la protection et la mise en valeur du patrimoine archéologique maritime et contribue à la sensibilisation du public avec son programme pédagogique ArchéoMer. Elle participe à la formation universitaire des Masters d’archéologie et histoire de l’Université Rennes 2 et des centres de plongées à travers un certificat de découverte des gestes archéologiques.

Evènements et animations

L'association animent aussi de nombreux évènements liés à la valorisation du patrimoine archéologique maritime : visites guidées, conférences, expositions, animation en salon, festival, conseils aux musées, sorties en mer, ateliers … En 2016 et 2017, l'Adramar a conçu et réalisé deux sites archéologiques reconstitués pour des balades nautiques en Bretagne : "Le site archéologique de Bizeux" à Saint-Malo, Ille-et-Vilaine et "Les Ancres du Stole" à Ploemeur en Morbihan.

Agréments

L’Adramar est membre du Conseil consultatif, scientifique et technique pour la protection du patrimoine culturel subaquatique de la Convention UNESCO de 2001. Pour ses missions de médiation, l’Adramar bénéficie de l’agrément "Jeunesse et éducation populaire" du Ministère de la Jeunesse et des Sports et de l’Agrément académique des "associations éducatives complémentaires" du Rectorat de Rennes.

Partenaires

Remerciements

Responsables scientifiques : Anne Hoyau-Berry (Adramar) et Yann Gaonac'h (Adramar)

Suivi et conseil DRASSM : Cécile Sauvage, Christine Lima, Florence Richez, Frédéric Leroy, Olivia Hulot.

Étude et rédaction scientifique
Alexandre Poudret-Barré (Adramar),
Charlotte Le Noac'h (Adramar / UMR 6566, Univ. de Rennes 1),
Django Guyon (Adramar / EA 1279, Univ. de Rennes 2),
Elisabeth Veyrat (Adramar),
Erwan Marion (Adramar),
Hélène Schillinger (Adramar),
Marine Sadania (Adramar / UMR 6566, Univ. de Nantes),
Mathilde Bresson (Adramar),
Yann Gaonac'h (Adramar)

Collaborateurs scientifiques

Arc'Antique, Arc'Nuclear, Isabelle Brunie (UMR 6566, Univ. de Rennes 2), Christophe Cérino (UMR 6258, Univ. de Bretagne Sud), Michel Daeffler (CNRS, UMR 6583, CRHQ, Univ. de Caen), Charles Dagneau (Agence Parcs Canada), Marie-Yvane Daire (CNRS, UMR 6566, CreAAH, Univ. de Rennes 1), Sébastien Daré (CERAM), Denis Degez (DRASSM), Alexandra Grille (UMR 8589, Univ. de Paris 1), Nathalie Huet (DRASSM), Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER), Institut national de l'archéologie préventive (INRAP), Marine Jaouen (DRASSM), Jean-Luc Lahitte (COREDO), Loïc Langouët (AMARAI), Paul Marec (Adramar), Musée sous-marin du Pays de Lorient, Musée d'Histoire de Saint-Malo, Musée d'art et d'Histoire de Saint-Brieuc, Hervé Peaudecerf (Adramar), Christophe Pollet (IANS), Lila Reboul (DRASSM), Eric Rieth (CNRS, Musée National de la Marine), Service Régional de l'Archéologie de Bretagne (SRA), Magali Veyrat (Adramar / EA 1163, Univ. de Nantes).

Collaborateurs de l'Atlas Ponant

ADANAC, ARCHISUB, ASEB, Association Salomon, AVVAS, BRP, CAPS, CNP, CRHIP, FFESSM, GRIEME, Les Epaves du GRIZZLY, HISTOSUB, Ouessant Subaqua, SAMM, SCP, SCY, SMPE.

Sites amis

Le site des épaves corsaires
L'Atlas des patrimoines
L'Atlas PALM
La collection La Pérouse

Crédits photos © Teddy Seguin / Adramar - © Jacques Le Lay / Adramar